LA bonne personne

Après beaucoup de temps passer à faire le tour de Tinder, à avoir des dates une après l’autre, à discuter de mes mésaventures avec mes amies qui vivaient quelque chose d’un peu semblable ou au contraire, qui n’avaient aucune maudite idée de ce qui se passait dans ma vie… dans ma tête, j’en suis venue à une conclusion. Homme ou femme, on sait tous ce qu’on veut chez  quelqu’un pour développer une relation. Du moins, on pense le savoir. On a tous une liste de critères, certains plus précis et plus nombreux que d’autres. Moi je veux un beau brun, avec une tête sur les épaules mais qui est clairement capable de travailler avec ses mains, de driver un sled pis de poser du bardeau. Mais je veux aussi qui soit fiable, cave, qui me fasse rire, qui aime le camping, la bière, la pêche pis le sexe. Messemble que ce n’est pas compliqué?!

Je dis tout ça parce que je ne suis pas différente, mais je me demande quand même ce que ça ferait si on vivait ça à l’envers, si on passait plus de temps à se concentrer à ÊTRE la bonne personne plutôt que de la chercher. Peut-être que ça serait plus facile, ou juste plus beau, si on se mettait à faire des efforts sur nous-même. Ça serait peut-être moins compliqué si on agissait tous comme la personne qu’on voudrait présenter à nos parents, si on traitait bien chacune des personnes que l’on rencontre, si on agissait avec chaque match Tinder de la façon qu’on voudrait que quelqu’un agisse avec nos êtres chers.

Je ne suis pas certaine que chacun d’entre nous voudrait voir son enfant, plus tard, arrivé à la maison avec quelqu’un qui lui ment, qui profite de lui, de son corps ou de sa bonté, qui lui est infidèle ou qui le jette comme si de rien n’était sans plus jamais donner de nouvelles. C’est ce qui fait en sorte que je ne comprends juste pas pourquoi on s’accorde le droit d’agir ainsi, pourquoi on devient des personnes qu’on pourrait détester dans un contexte différent…?!

C’est pour ça que je considère comme important d’avoir aussi des critères sur soi-même, une liste de ce qu’on veut apporter à une personne, de pourquoi on serait bonne pour elle. Moi je veux rendre un gars heureux, toujours l’encourager dans ses passions, le faire rire, lui montrer qu’il est aimé et qu’il peut avoir confiance, autant en moi qu’en lui-même… Pis ça s’applique pas juste en amour, je devrais agir comme quelqu’un qui a ça à offrir en tout temps, on devrait tous… bin je pense.

 Si on ne trouve pas plus la bonne personne de cette façon, on pourrait au moins avoir la satisfaction d’être celle-ci, pour nous-même. Au pire, on apporterait juste un petit quelque chose dans la vie de quelqu’un….

Faque c’est ça, je m’en vais essayer de donner un sens à ce que je dis.

 






Découvertes de nouveaux blogues québécois!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *