Tinder en région…






Si t’es comme moi, genre que t’es célibataire et que t’habites en région, bin c’est à toi que je parle. Ça fait un petit moment que tu penses à t’inscrire sur Tinder, mais t’es pas trop sûre. Avant de faire ça, je vais t’expliquer 2-3 petites choses sur quoi tu risques de tomber. Avant tout, il faut que tu sois consciente que tu n’es pas à Montréal. Ici, mettons que le bassin de poissons à pêcher n’a pas été ensemencé depuis un esti de boutte! Faque oui, ça se pourrait que tu retombes sur la grosse barbotte que t’avais refoutue à l’eau la dernière fois ou que tu pognes quelque chose de juste pas gardable. Bon, si tu décides de t’inscrire pareil, voilà les gars sur qui tu risques de tomber :

T’as le gars que tu connais déjà beaucoup trop, ça peut être sois un de tes bons amis, un gars que t’as fréquenté, avec qui t’a couché ou pire encore, ton ex. C’est trop proche, tu ne peux rien faire avec ça, alors tu swipe à gauche.

Dans le même genre, t’as le gars avec qui t’étais semi-ami il y a un moment. Avec lui, t’es comme pas trop certaine de ce qui va se passer si t’a un match. Est-ce qu’on va se cruiser ou ça va finir en «Yo Buddy! Pis kes tu fa de bo depuis ltan?» Oui, ça se peut que ce gars-là soit un peu retardé, c’est des choses qui arrivent. D’une façon ou d’une autre, tu ne prends pas de chance faque tu le swipe à gauche lui aussi, même si dans le fond, il t’aurait peut-être intéressé.

Après ça, t’a le gars que tu connais à cause de ton amie. Il a déjà couché avec elle, ils se sont fréquentés, ils ont fourré ensemble, il lui a brisé le cœur. Oublie ça! Maintenant!

Ou ça peut être le contraire, tu le connais à cause que toi t’a vu un de ses amis ou un membre de sa famille pendant un moment. À moins que t’aie envie que les conversations qu’il a avec ses amis à propos de toi concernent tes prouesses sexuelles, cancel le projet.

Après ça, t’a le gars que tu ne connais pas personnellement, tu ne lui as même jamais parlé, mais juste avec son nom, tu pourrais compter à peu près 750 histoires qui le concernent pis qui ne sont pas nécessairement à son avantage. Lui, même si il est super cute, tu swipe ça à gauche, à moins que t’aille envie que les prochaines histoires dont t’entend parler en ville te concerne toi.

Bon, une fois que tu as passé les gars que tu connaissais déjà, il n’en reste déjà plus beaucoup, mais il en reste encore un peu.

Dans ce qui reste, il y a des bonnes chances que tu tombes sur des gars qui sont en couple pis qui se prennent pour des as de la cachotterie. Pour les identifier c’est assez simple. Les gars oublient que malgré qui sont des génies du camouflage, les filles sont encore bin plus des génies lorsque vient le temps d’enquêter. C’est simple, Tinder te dit les amis que vous avez en commun quand t’as un match. Pis ce qui est le fun en région, c’est que c’est clair que vous avez des amis communs à quelque part, sinon c’est ça qui est louche. Donc, en 30 secondes, t’a son Facebook et tu découvres «la femme de sa vie». Rendu-là, tu fais ce que tu veux avec cette information, mais JAMAIS tu ne dois rencontrer ce gars-là, c’est un trou de cul pis considérant le fait qu’il est en couple, tu peux te dire qu’il sait quoi dire aux femmes pour ne pas que ça paraisse.  

Quand t’a éliminé ceux-là, tu tombes sur le gars que sur toutes ses photos, il est en quatre-roues, en skidoo ou en motocross. Le point commun de tous ces sports fabuleux? Il porte un esti de casque. Je veux bien croire que ce n’est pas juste l’apparence qui compte, mais le but de Tinder dis le contraire lui. Encore là, t’as le droit d’utiliser l’astuce Facebook, pour vrai c’est ton meilleur ami dans des cas comme ça. Pis si t’a pas assez de temps à perdre bin swipe à gauche.

Après ça, il ne reste pas grand-chose, comme t’es en région, tu risques de tomber sur LE Redneck. Tsé le gars qui pense que vu qu’il est dans un petit village, les filles aiment ça les gars qui ont des photos d’eux en train de fumer une top entre les deux dents qui restent. Il pourrait suivre la mode en se faisant pousser une barbe, mais il n’est pas nécessairement au courant que l’hygiène aussi c’est bin populaire.

Faque finalement, après que tu aille éliminer de tes choix tous ces gars-là, il y a de grosse chance que ton Tinder te dise qu’il n’a plu de choix à t’offrir. Si t’es chanceuse, tu vas peut-être avoir 4-5 matchs avec des gars qui ne rentraient pas dans aucune de ces catégories, après avoir ajusté la distance à 100 km. Rendu-là, lâche les pas ceux-là, parce que t’en aura pas d’autre.

Bonne chance dans tes recherches jeune Padawan.






Découvertes de nouveaux blogues québécois!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *