En récréo on se soutient et on se tient saoul






« En récéo on se soutient et on se tient saoul »

Si tu vas à l’UQTR, tu as probablement déjà entendu ces mots. Tu as peut-être aussi jugé ces gens. T’as le droit, mais avant il te faut savoir quelques trucs.

Toi ce que tu vois, c’est une gang de  crinqués, sur le party et qui déplacent de l’air. Moi ce que je vois, ce sont des personnes motivées, énergiques et unis par une passion commune; le loisir. Et tu sais quoi? Dans les deux cas, je peux te garantir que c’est exactement ce genre d’organisateur que tu veux pour des activités dont tu vas te souvenir pour longtemps.

Tu les verras comme une gang de fêtards si tu veux, mais je pense que le terme approprié serait plutôt; rêveurs. Ce sont des gens qui sont prêts à tout donner pour te faire vivre des expériences incroyables. Tu ne le vois peut-être pas, mais ces gens en mettent de l’énergie pour te faire vivre de beaux moments, pour te voir sourire, pour te permettre de faire de nouvelles rencontres ou même pour que tu découvres de nouvelles passions. Ils s’efforcent pour que tout soit parfait pour toi, au risque de s’oublier eux-mêmes. Toi, t’es stressé parce que tu ne sais pas ce que tu vas mettre pour le bal en blanc? Bin imagines-toi maintenant le stress que doit gérer la personne qui doit veiller à ce que toute la soirée se passe à merveille. Dans le fond on pourrait dire que les étudiants en récréo font le party surtout pour se pratiquer à bien fonctionner en manquant de sommeil et de temps pour manger des aliments nutritifs. Je te le dis, lors d’un événement ou d’un festival où toi tu t’amuses et profites du bon temps, il y a un groupe de personnes qui se démènent et qui travaillent en fou parce qu’ils tiennent à leur projet et surtout, ils tiennent à ce que tu vives une expérience hors du commun.

Tu te dis que ça reste quand même « juste du loisir ». Oui. Peut-être. Mais avec « juste du loisir », certaines personnes ont pu développer de nouvelles habiletés, ou même en redécouvrir qu’elles avaient perdues. Avec « juste du loisir » il y a des personnes malades qui ont pu sortir de la dépression, des enfants atteints de cancer qui ont pu sourire un moment malgré la douleur. Grâce à « juste du loisir », des relations se sont créées, des amitiés et même des couples. Et combien de rêves se sont réalisés avec « juste du loisir »?

Imagines-toi un seul instant un monde où plus personne ne ferait ce travail, où plus personne n’organiserait de loisirs. Dans ce monde, personne ne connaîtrait Carey Price parce qu’il n’aurait jamais eu l’occasion de jouer dans une ligue d’hockey étant plus jeune. Jamais tu n’aurais pu aller au Festival Western de St-Tite, au Rockfest ou à n’importe quel autre festival. Walt Disney? Tomorrowland? Redbull Crashed Ice? Oublie ça. Sans organisateurs, tout le monde devrait se divertir avec ses propres moyens. Les parents devraient s’occuper de tous les loisirs de leurs enfants. Je ne sais pas pour toi, mais je ne connais pas beaucoup de familles qui ont assez d’enfants pour faire leur propre équipe de soccer…

Donc oui. C’est vrai. Parfois on se tient saoul, mais avant tout, on se soutient.

On se soutient parce qu’on partage tous cette petite étincelle particulière dans les yeux.

On se soutient parce qu’on connaît l’importance de travailler tous ensemble et on sait qu’il n’y a pas de limites à ce que l’on peut faire si on réunit nos forces.

On se soutient parce que chacun d’entre nous a une vision et des rêves différents mais qu’au final, on veut tous la même chose : te voir t’épanouir, toi, simple inconnu.






Découvertes de nouveaux blogues québécois!



7 thoughts on “En récréo on se soutient et on se tient saoul

  1. Excellent texte!

    J’ajouterais qu’il s’agit aussi du call des étudiants en Techniques d’intervention en loisir au Cégep de Rivière-du-Loup.

    Par ailleurs, TIL et récréologues même combat

    :0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *