Être fuckin positive






J’ai entendu parler d’une conférence au sujet du positivisme ou de quelque chose comme ça, alors aujourd’hui j’ai décidé de faire ma part et de t’aider en t’expliquant ce que c’est d’être positive. Attention, ce texte pourrait changer ta vie.

L’essentiel de ce concept, c’est de voir du bon même dans ce qui existe de pire. Tu peux demander à ceux qui écoutent la musique d’Ariane Moffatt pour ça, ils ont tous déjà bien compris ce concept. Pour le reste, je t’explique.

Être positive c’est de perdre ton maillot dans les glissades d’eau en pleine canicule, mais être satisfaite parce que l’eau était froide et que ça n’a pas paru que tu as les seins pendants d’habitude.  

Être positive c’est de tomber enceinte d’un cubain pendant ton voyage, mais sourire à pleine dent puisque tu vas enfin pouvoir ressortir tout le linge que tu avais avant ton incroyable perte de poids.

Être positive c’est d’échouer lamentablement lors d’une entrevue pour être gestionnaire chez Evenko, mais festoyer tout de même parce que McDonald offre des bonnes conditions de travail et que tu vas pouvoir être en congé pour le show de Cœur de pirate auquel t’aurais travaillé si t’avais été engagée.

Être positive c’est de voir le gars que tu aimes embrasser une autre fille mais être heureuse de ça parce qu’enfin tu vas pouvoir tester la poupée vaudou que tu avais commandée d’Haïti l’année dernière.

Être positive, c’est de te rendre compte que le gars sur qui tu tripes t’a transmis l’herpès, mais tout de même savourer cette bonne nouvelle puisque ça te fait au moins ça comme point commun avec lui. 

Être positive c’est de renverser la deuxième moitié de ton drink sur tes vêtements, mais faire la fête parce que tu as l’occasion d’aller te chercher un autre verre en plus d’avoir le droit de te déshabiller en public.

Être positive c’est de se casser les deux bras en même temps, mais trouver ça bin excitant parce que les infirmières vont devoir te laver, donc te toucher à des endroits qui n’ont été vus par personne depuis la deuxième guerre mondiale…

Être positive c’est de regarder ton compte de banque et te dire que ce n’est pas grave parce que tu aimes vraiment ta job, alors ça va te faire plaisir de travailler 70h par semaine pendant les trois prochaines années pour rembourser tout ça.

Être positive c’est de se lever pour aller répondre à la porte et de trouver un bébé dans un panier avec un mot qui dit «La cigogne m’a laissé ici pour toi, ma nouvelle maman», mais sauter de joie parce qu’au prix où ça se vend sur le marché noir, tu n’auras finalement pas besoin de les travailler ces 70h par semaine pendant 3 ans.

Faque c’est ça, essaie de rester positive, tu vas voir qu’il ne va t’arriver que des bonnes choses… 






Découvertes de nouveaux blogues québécois!



One thought on “Être fuckin positive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *